Sa Mission – Son Fonctionnement

L’O.G.E.C. : l’Organisme de Gestion de l’Enseignement Catholique
1° Rôle de l’O.G.E.C. :

L’Organisme de Gestion de l¹Enseignement Catholique (l’O.G.E.C.) a pour but d’offrir à la communauté éducative les conditions matérielles optimales qui  permettent la réalisation du projet éducatif de l’établissement.

Ce rôle lui est conféré par le Statut de l’Enseignement Catholique promulgué par les Évêques en 1992.  L’O.G.E.C. constitue le support juridique de l’action d’enseignement et se trouve de ce fait associé au service public de l’éducation par l’intermédiaire d’un contrat d’association avec l’État.

Le rôle de l’O.G.E.C. s’exerce dans trois domaines principaux :

– La Gestion économique et financière :
L’O.G.E.C. assure la vie matérielle et financière de l’établissement.

– La Gestion sociale :
L’O.G.E.C. est l’employeur du personnel non-enseignant.

– La Gestion immobilière :
L’O.G.E.C. a la charge de l’entretien des bâtiments scolaires, voire de leur construction.

2° L’organisation de l’O.G.E.C. :
L’O.G.E.C. est une association de type loi 1901. Il comporte un Conseil d’Administration.

Le Chef d’établissement  est associé au fonctionnement de l’O.G.E.C. et assiste à toutes les réunions.

3 ° Ses Ressources Financières :
– Ressources publiques :
L’O.G.E.C. reçoit un concours financier des collectivités territoriales en l’occurrence de la mairie à travers une convention. Ce concours varie selon le type de contrat passé avec l’État et porte sur les dépenses de fonctionnement.

– Ressources des familles :
L’O.G.E.C. reçoit des familles des contributions, qui en principe permettent d’assurer les dépenses immobilières et celles liées à la pastorale.

– Autres ressources :
L’organisation de manifestation (kermesse, …) est aussi un moyen de financer ses investissements. Il est également possible pour l’O.G.E.C. de recevoir des dons ou de bénéficier des systèmes de solidarité financière mis en place au sein de l’Enseignement Catholique, en particulier pour financer des projets immobiliers.

Les commentaires sont fermés